Les clients suivent le boulanger Demoulin dans sa démarche pour combattre la crise

Comme beaucoup, le boulanger-pâtissier Laurent Demoulin doit renouveler son contrat électrique. « Il se clôture ce mois-ci, nous explique l’artisan de Signeulx (Musson). J’ai une augmentation de plus de 2.000 euros mensuels, j’ai donc revu l’organisation et les prix. »

Il a expliqué la situation à ses clients. « J’ai fait passer le pain blanc à 2,5 euros à 2,90 euros et il aurait fallu le passer à 3,10 euros. Mais j’ai peur de passer le cap symbolique des 3 euros avec ce produit. C’est un produit de première nécessité. Si on adapte réellement le prix, certaines familles n’auront même plus l’occasion de manger du pain. »

Augmenter les prix mais pas trop

Cette augmentation poursuit trois objectifs : « Conserver la qualité, continuer la création de produits réalisés entièrement de nos mains et maintenir l’emploi de nos employés qui témoignent, depuis leur arrivée, d’aptitudes indispensables à l’équilibre de notre commerce », énumère Laurent Demoulin dans un courrier adressé à ses clients.

Les horaires d’ouverture seront adaptés pour limiter les coûts de réfrigération. La gamme de produits sera élargie, notamment aux plats salés. « De cette manière, les gens seront encore plus motivés pour venir dans notre boulangerie », affirme le boulanger.

Source: Sudinfo

Lisez plus

Boulangerie Dumoulin, Rue du Bois 19, 6750 Musson