Une boulangerie liégeoise fonctionne désormais à l’eau pure

Après avoir choisi de travailler avec des farines, des œufs et du lait provenant de la région liégeoise, la boulangerie Gaufrette Saperlipopette, à Liège, vient de franchir une étape supplémentaire très rare dans le secteur. Elle vient d’investir dans une machine sprimontoise produisant de l’eau pure, une eau qui lui sert notamment pour la production du levain.

Car pour faire du pain au levain, la qualité de l’eau est importante. Jusqu’à présent, refusant d’utiliser de l’eau du robinet, le boulanger Eric Michaux utilisait de l’eau en bouteille. Cela amenait beaucoup d’emballages plastique. Pas facile à accepter dans une démarche environnementale. Et puis vint la rencontre avec un entrepreneur sprimontois qui a mis au point une machine filtrant l’eau pour la rendre particulièrement pure. Son nom : Stéphane Thoumsin.

” L’idée de cette machine est venue un peu toute seule. J’étais en reconversion professionnelle et j’ai croisé la route d’une personne qui m’a indiqué réduire son nombre de migraines en buvant de l’eau pure. Donc ça m’a interpelé. Je me suis renseigné sur le sujet. J’ai lu beaucoup de documents et d’études, pour arriver à la conclusion qu’il y a des substances indésirables dans l’eau et que l’idéal est de la purifier “, explique le concepteur.

” La machine Source 21 est un double osmoseur, sans réservoir de stockage pour éviter tout risque de prolifération bactérienne. C’est une machine entièrement automatisée, construite à Sprimont, avec des valeurs : du bois, un traitement avec des huiles environnement, qui convient aux personnes électrosensibles donc sans perturbations électro-magnétiques, et qui est capable de fournir plus d’un litre à la minute “, détaille l’entrepreneur sprimontois.

Une machine qui filtre au dix millièmes de micron, soit dix millièmes de millième de millimètres. A titre de comparaison, l’épaisseur d’un cheveu varie entre 50 et 100 microns. Des machines qui sont aussi principalement installée chez des particuliers.

Cette eau sans aucune produit chimique, le patron de Gaufrette Saperlipopette, Eric Michaux, l’utilise en quantité : ” On en utilise entre 200 et 250 litres par jour. On se questionnait sur l’eau que l’on utilisait et on prenait beaucoup d’eau en bouteille. On ne voulait pas utiliser l’eau du secteur pour le levain, pour le pétrissage ou pour les recettes. Et donc le changement s’est fait suite à une rencontre qu’on a fait avec Stéphane Thoumsin et sa machine qui nous fournit une eau complètement pure et débarrassée de tous ce qui peut se trouver comme produit chimique dans l’eau. Le gros avantage aussi, c’est qu’on n’a plus de déchets de bouteilles en plastique ni d’emballages plastiques “, précise le boulanger.

Quant à l’impact de cet eau, Eric Michaux l’a constaté immédiatement : ” On a été étonné, dès le premier jour où on a commencé à nourrir nos levains et à pétrir nos pâtes avec cette eau, de voir l’activité microbienne. Plus rien ne la freine car il n’y a plus de produits chimiques, à commencer par le chlore, dans l’eau osmosée “. Une activité microbienne qui permet l’obtention du levain. Une démarche qui n’influence ni le goût, ni le prix du pain.

 

Source: RTBF