Le géant français Roullier acquiert le pâtissier Alysse Food

Alysse Food, le producteur 100% familial de muffins, bagels et brownies installé à Seneffe change de mains. C’est le géant français Roullier (Pâtisseries Gourmandes – 144 millions d’Euroes et Colibri – 6 millions d’euros) qui acquiert Alysse Food.

Spécialisé dans la production et la transformation chimique de nutriments et d’aliments pour plantes et animaux notamment, le groupe enregistrait l’an dernier un chiffre d’affaires de quelque 2 milliards d’euros, fort de ses 8.200 employés. Une performance qui permet au patron, Daniel Roullier, de se hisser parmi les cinquante plus importantes fortunes de France.

Avec ses bagels et ses muffins vendus principalement dans la distribution et l’horeca, Alysse Food enregistrait l’an dernier un chiffre d’affaires de 37 millions d’euros.

Et ce, après deux bonnes années comptables, mais aussi la perte l’an dernier de deux clients parmi les supermarchés, à savoir Leclerc (pour les brownies) et Jumbo (pour les muffins, mais qui reste client pour les bagels). Ce qui a légèrement effrité le résultat, sans pour autant croquer dans le bénéfice.

20 ans

Le développement est majeur pour le fondateur, Samuel Kupchik.C ‘est là la fin d’une aventure de plus de vingt ans, dans laquelle l’homme avait investi une passion débordante.

Arrivé d’Ukraine en 1974 à l’âge de 27 ans, cet ingénieur civil en mécanique décidait de se lancer un pari un peu fou: ouvrir un Deli new-yorkais à Bruxelles, à la croisée entre restauration rapide et nourriture juive de l’est revisitée à l’américaine.

On est alors aux débuts des années 90. Après avoir démarré dans sa cuisine, puis déménagé dans un petit atelier vu l’engouement et racheté les parts de son associé de l’époque, le nouveau patron officialise le nom, Alysse Food, et décide qu’il logera l’activité de l’entreprise en pleine ascension à Seneffe – sous l’effet des subsides européens accordés dans le cadre du programme Objectif 1 –, et ce, quelques mois avant le passage à l’an 2000.

Le reste appartient à l’histoire. La société s’agrandit rapidement. Et finit par compter deux sites de production dernier cri – la construction du second remontant à 2012 -, occupant quelque 24.000 mètres carrés désormais. De quoi permettre à la société de produire quotidiennement quelque 60 tonnes de muffins, brownies, cupcakes et bagels à ce jour.

Et ce, aussi grâce à l’aide depuis quelques années maintenant des fils de Samuel, Joseph et Alain, qui ont eux aussi embarqué dans l’aventure. Le premier reprenant la direction de l’usine de Seneffe, le second, le marketing et les ventes, avant de bifurquer pour se lancer dans un projet entrepreneurial avec Ba.Ba Bagel Bakery, une boulangerie de bagels située sur la chaussée de Waterloo à Ixelles.

Mais voilà, l’opportunité était là. Et a donc été saisie.

Source: L’Echo

Lisez plus