Pierre-Alain Gabriels: « 25 fèves en or seront cachées dans mes galettes »

Pierre-Alain Gabriëls, patron de la boulangerie Pierre Alain, compte écouler en cette période d’épiphanie pas moins de 2.000 galettes. Ce week-end, de nombreux clients vont se ruer sur les galettes qu’il produit. La raison ? Certaines de ses galettes contiennent une fève en… or. Cette année, 25 « bijoux », d’une valeur d’une trentaine d’euros chacun, seront cachés parmi les galettes confectionnées. « Pour les moins chanceux, ce sera une fève en forme de poupée russe, c’est le thème que j’ai choisi cette année », annonce-t-il.

Cet artisan mouscronnois a commencé à glisser des fèves en or dans ses galettes des rois il y a plus de 25 ans. Il a eu cette idée après avoir lu dans la presse l’histoire d’un boulanger parisien. Celui-ci plaçait un seul Louis d’or dans l’une de ses galettes. « J’avais envie de faire la même chose. Parce que pour le client, c’est une belle surprise. Mais j’ai voulu le faire de façon plus dissoute en plaçant une fève en or dans une galette sur vingt. Ce qui n’est déjà pas si mal. Surtout que le prix de la fève s’élève à plus de 30 euros. », explique-t-il. « Les fèves, que je fais faire chez un bijoutier du centre-ville, sont en or 18 carats. Je n’ai pas encore choisi la forme, j’hésite encore entre deux formes », précise-t-il.

Les galettes confectionnées par Pierre-Alain sont de différentes tailles (4,6, 8 et 10 personnes), mais pour toutes il n’utilise que des matières premières de qualité. C’est en tout cas ce qu’il nous a assuré. « Ma recette est traditionnelle. Il y aura trois goûts différents, les traditionnelles pomme et frangipane, ainsi qu’un mix des deux goûts dans un seule galette. Chez moi, ce ne sont pas des senteurs. On n’obtient pas le succès qui est le mien et ma longévité, déjà 30 ans que je suis en activité, si l’on ne propose pas des produits de qualité. Les fèves en or, c’est un cadeau de reconnaissance vis-à-vis de ma clientèle et de sa fidélité. De plus, il est possible de l’attacher à un collier tel un pendentif, c’est prévu pour », conclut-il.

Source: Sudinfo

Photo: Facebook