Du changement à la boulangerie «Les Péchés mignons du Goethe» à Arlon

À Arlon, tout le monde connaît les Péchés Mignons du Goethe, la boulangerie pâtisserie de la rue des Capucins dont le succès, au fil des ans, ne s’est jamais démenti. Le dimanche, on fait la file devant la porte ! Mais un changement de taille s’opérera dans les prochains jours : Madeleine Burniat-Manns, la boulangère de 77 ans, quitte son établissement. Non sans un petit pincement au cœur.

C’est avec Monsieur Manns qu’elle a débuté sa carrière dans la boulangerie pendant 34 ans. Après un divorce difficile, elle a racheté « Le Goethe », ancien café d’Arlon pour y lancer son affaire. Cela fait 21 ans qu’elle s’est lancée toute seule, avec l’aide de ses fils qui l’ont épaulée en tant qu’ouvriers. Mais à 77 ans, Madeleine a décidé de prendre un peu de repos et quitte donc sa boulangerie.