Boulanger, friturier, policier… ils souffrent de la chaleur

Les métiers les plus pénibles souffrent aussi de la chaleur. Boulangers, policiers ou vendeurs de frites, quelles sont leurs astuces pour rester au frais ?
Boulanger, friturier, policier… ils souffrent de la chaleur. C’est le cas d’Alain et de Nicole, gérant de la boulangerie « La Gourmandise » à Houdeng.

« Quand les fours sont allumés, il fait plus de 40 degrés dans l’atelier, nous dit le boulanger, on essaye de créer des points d’aérations avec les ventilateurs, on boit beaucoup, on sort dehors de temps en temps ».

► Beaucoup d’autres métiers souffrent de la chaleur, les policiers doivent garder leur gilet pare-balles en patrouille, les frituriers fondent devant leurs friteuses.

Source: Sudinfo