Un pâtissier est-il propriétaire de son dessert signature ?

L’Express a conclu que l’élaboration d’une tarte ou d’un autre dessert est difficile à enregistrer. Des collègue peuvent donc la reproduire. Il est possible de protéger le nom d’un dessert.

Cela vaut par exemple pour « l’Ispahan » créé par Pierre Hermé pour Ladurée. Cédric Grolet estime qu’une excellente réputation peut aider : chacun l’associe à ses desserts artistiquement fruités (et inversement). Grolet n’a aucune difficulté à partager sa connaissance via Instagram. Pierre Hermé estime qu’être plagié représente une forme de reconnaissance. Tant Grolet qu’Hermé  le considèrent également comme une motivation de faire évoluer constamment leurs desserts.