Quatre chocolatiers belges de renom s’affrontent pour une place dans la finale de World Chocolate Masters

Ça y est, on connaît enfin les quatre chocolatiers belges d’excellence qui participeront, le 27
septembre à Courtrai, à la sélection nationale pour la 8e édition du concours World Chocolate
Masters. Les professionnels qui tenteront leur chance pour accéder à la finale sont Oliver Van Nueten de Knokke-Heist, Quyen Le de Woluwe-Saint-Lambert, Wim Vyverman de Saint-Nicolas et Togo Matsuda du JaponIls œuvrent pour obtenir le prestigieux titre de Belgian Chocolate Master.


Actuellement, 21 pays organisent des concours de sélection nationale. En Belgique, quatre chocolatiers de renom s’affronteront le 27 septembre à Courtrai, lors du forum Broodway, réunissant boulangers, pâtissiers, chocolatiers et glaciers. Les professionnels qui tenteront leur chance pour accéder à la finale sont Oliver Van Nueten de Knokke-Heist, Quyen Le de Woluwe-Saint-Lambert, Wim Vyverman de Saint-Nicolas et Togo Matsuda du Japon. Chaque édition du concours est centrée autour d’un thème sur lequel devront se focaliser les chocolatiers. Cette 8e édition est ainsi placée sous le signe de Shape tomorrow’s chocolate. Dans un monde en changement perpétuel et accéléré, à quoi ressemblera le futur ? Nous dirigeons-nous droit vers un destin apocalyptique, ou bien notre avenir sera-t-il plutôt plus vert, plus beau, plus optimiste ? Et comment se positionne le chocolat au sein de cette dualité ? Les candidats devront donner corps – en chocolat – à leurs convictions. Le jury qui décidera de la sélection nationale est déjà constitué, mais demeure secret pour l’instant. Ses membres se baseront sur cinq épreuves autour du thème de l’année pour évaluer les candidats.

Un concours prestigieux


Les chocolatiers sélectionnés n’en sont pas à leur coup d’essai : tout au long de leur carrière, ils ont acquis bien des expertises. De fait, leur participation à World Chocolate Masters, seul concours au monde dédié à la maîtrise créative du chocolat, est pour eux la cerise sur le gâteau. Le concours en lui-même fournira non seulement son lot de défis et d’inspiration, mais viendra aussi booster l’activité commerciale des participants en leur apportant davantage de notoriété.


« Je suivais déjà ce concours étant enfant. Y participer aux côtés des meilleurs a toujours été mon rêve. Pour moi, le plus important est de participer et de continuer à apprendre, même si j’aimerais
beaucoup gagner, évidemment », annonce Oliver Van Nueten.


Pour Quyen Le, seule candidate féminine de la sélection, participer est également un immense honneur : «Il y a cinq ans, en visite en Belgique, je suis tombée amoureuse du chocolat. J’ai alors décidé de devenir chocolatier. Lorsque je me suis lancée, j’ai planté mes propres cacaoyer au Vietnam et j’ai commencé à réaliser mon premier chocolat à partir de fèves locales broyées avec une conche que je me suis achetée. Ayant fait mes études de chocolatier en Belgique, je suis très honorée de pouvoir participer à cette sélection.»

Japanse winnaar werkt bij

Ou, comme l’exprime Togo Matsuda : « Je suis extrêmement heureux de pouvoir participer à ce concours de sélection dans le pays dont le chocolat est réputé dans le monde entier. »


La participation à World Chocolate Masters sollicite énormément les participants, qui doivent trouver le juste équilibre entre les préparatifs pour le concours et leurs propres activités. « Je veux faire la différence et mettre la barre très haut. Mais dans le même temps, il est également important pour moi de garder les pieds sur terre et d’être là pour satisfaire mes clients. Je pense que c’est ce qui me caractérise », explique Wim Vyverman.

Bootcamp

Le ou la gagnant(e) de la sélection nationale sera sacré(e) Belgian Chocolate Master. Par ailleurs, il ou elle sera invité(e) à un camp d’entraînement intensif au Canada afin de se préparer à la finale de World Chocolate Masters, qui se tiendra à Paris en octobre 2022.