Le Grand entretien de Camille Druart : « Quand mon premier chocolat sera fait, je pourrai revivre »

Dix-huit mois après la destruction de son atelier, Camille Druart voit le bout du tunnel. Le mois de juin 2018 est désormais loin, mais le cauchemar ne s’est pas encore totalement effacé dans la tête de Camille Druart. Dix-huit mois après que les coulées de boue et les inondations aient saccagé son atelier et son magasin, le célèbre chocolatier d’Angreau entrevoit tout de même la fin du calvaire.

Lisez plus

Source: DH