Kumo, la pâtisserie 2.0 aussi légère qu’un nuage

C’est l’histoire d’une petite pâtisserie japonaise inédite, le Dorayaki. Un gâteau délicat, élégant sublimé dans le livre de Durian Sukegawa « les délices de Tokyo » et réinterprété par Pierre Marcolini. Le chef crée le « Kumo », la promesse d’une pâtisserie ultra légère et aérienne.

Cela tombe bien car, « kumo » veut dire nuage en japonais. L’osmose parfaite entre un biscuit à la noisette (gluten free) – léger et croustillant – une ganache au chocolat Grands Crus, une crème aérienne à la noisette ou une compotée de fruits à base de citron, yuzu, etc… surmontée d’un disque de chocolat signature.

Des petites pâtisseries à déguster sans culpabilité aux saveurs irrésistibles : chocolat Grand Cru, marron, noisette du Piémont, café, coco-framboise, mangue-yuzu, caramel, citron et pistache d’Iran.

Un rêve devenu réalité, un concept déposé, une collection innovante 100% naturelle aux coloris appétant.