Durbuy: une épicerie mobile pour un commerce de proximité

Les plus anciens s’en souviennent, les plus jeunes un peu moins. Il fut une époque où dans la plupart des villages, on retrouvait au moins une épicerie. L’arrivée des grandes surfaces aura eu raison de ces commerces. Dans nos villages, il n’était pas non plus rare de croiser divers marchands ambulants comme le boulanger, le laitier ou le légumiers. Des services qui eux aussi n’auront pu résister aux supermarchés. Des consommateurs maintenant obligés de parcourir plusieurs kilomètres pour simplement acheter le nécessaire que ce sont les produits de tous les jours comme le pain, les légumes, …

C’est en observant tout cela que Philippe Dupuis a eu l’idée un jour de relancer un commerce ambulant. « L’idée m’est venue le jour où je me suis rendu-compte que le boulanger qui livrait le pain dans mon village ne passait plus. J’ai eu envie de lancer mon propre service mais après l’analyse de la cause de cet arrêt, je me suis rendu compte qu’il valait mieux diversifier l’offre. Cela fait bientôt un an que je sillonne les rues de Durbuy, Erezée ou encore Manhay », raconte celui qui a d’abord travaillé dans le domaine de l’Horeca. Dans sa camionnette repérable à la musique que diffuse ses haut-parleurs, on y trouve des fruits et légumes de saison mais aussi des plats préparés et des produits de boulangerie.

De jour en jour, Li Botik élargit le panel de ses services à la suite des nombreuses demandes des clients. « Non seulement, j’ai une clientèle âgée à qui Li Botik permet de retrouver un service à domicile mais aussi les actifs qui récupèrent ainsi du temps pour leur foyer. Ma clientèle est bien plus large que ce que j’imaginais au départ ».

Ce que Philippe Dupuis aime par-dessus tout et qui a disparu avec le monde moderne dans lequel nous vivons et qu’il retrouve grâce à sa camionnette itinérante, c’est le contact humain. « Les gens sont vraiment positifs. Ca leur fait plaisir de revoir un commerce de proximité. Tout le monde à connu ça, de nos parents à nos grands-parents ! ». A coup sûr, un retour du commerce de proximité qui est dans l’air du temps !

Souce: Sudinfo