Après 3 mois sans, on a retrouvé un boulanger aux Gonesses

Après 3 mois sans, on a retrouvé un boulanger aux Gonesses
On dirait bien qu’on a finalement trouvé le remplaçant de Marc Dewalque aux Gonesses.

Après des mois de galère voilà que le vent tourne chez l’Artisan des Gonesses, à Malmedy. Alors que la boulangerie est restée de nombreuses semaines sans boulanger pour préparer le fameux pain au levain cuit au feu de bois qui a fait sa réputation, voilà enfin que de bonnes nouvelles viennent rassurer les gérants du commerce. Depuis trois semaines maintenant, un nouveau boulanger opère dans l’atelier. Un passionné de pain déjà formé dans la boulangerie mythique par le passé.

Quel soulagement ! Après près de trois mois passés à rechercher désespérément un boulanger, l’Artisan des Gonesses, à Malmedy, a enfin trouvé sa perle rare. « Ça fait trois semaines qu’il travaille chez nous », explique Michaël Pelsser, responsable administratif et financier de la boulangerie. « Suite à l’article publié dans La Meuse on a eu des propositions. »

La boulangerie de Malmedy survit sans boulanger depuis deux mois
Et celle-ci est tombée particulièrement à pic puisque le boulanger en question était déjà formé à l’utilisation du four à bois et à la fermentation au levain. « Il était directement opérationnel », se réjouit Michaël Pelsser. « Il a été formé par Marc Dewalque (NDLR, le boulanger malmédien à l’origine du commerce très réputé pour sa cuisson très particulière) lorsque celui-ci a remis la boulangerie au moment de prendre sa retraite. Il a appris qu’on recherchait quelqu’un et, de son côté, n’aimait pas le travail dans les autres boulangeries parce que c’était justement le côté artisanal qui l’intéressait. Il est passionné de pain et du four à bois. »

Le retour des bons pains bio au levain est donc désormais acté chez l’Artisan des Gonesses qui ne devrait plus faire des kilomètres pour fournir ses clients, comme c’était le cas durant les mois précédents. Les clients s’en donnent d’ailleurs déjà à cœur joie puisque le nouveau boulanger a déjà préparé des commandes spéciales, comme le faisait autrefois Marc Dewalque, tel du pain aux noisettes ou le pain du randonneur.

« Pour le moment on est plutôt enthousiaste » conclut joyeusement Michaël Pelsser qui espère rapidement voir les anciens clients de la boulangerie revenir à l’annonce de cette bonne nouvelle.

Source: Sudinfo