Un distributeur automatique de pains et de pâtisseries pour venir en aide aux boulangeries ?

Dans la province de Hainaut, à Athis, un distributeur à pâtisseries vient d’être installé en septembre. Pratique pour les habitants du village dont la première boulangerie se trouve à environ 3 kilomètres.

Les distributeurs automatiques peuvent-ils aider les boulangeries en difficulté à se relever ?

La dernière boulangerie de la commune d’Athis dans la province du Hainaut a fermé ses portes il y a quelques mois et depuis, un distributeur automatique s’est installé dans le village. « Pour les personnes âgées, les personnes à mobilité réduite, les personnes qui n’ont pas de moyens de locomotion, elles peuvent au moins venir prendre une bonne petite pâtisserie », rapporte Sophie, habitante de la commune.

En service 24h sur 24h, le distributeur permet de se ravitailler à toute heure du jour et de la nuit et offre donc une certaine flexibilité pour faire ses achats.

Le distributeur est-il la solution miracle ?

« On rentabilise la chauffe d’un four, c’est sûr que l’on préfère faire 20 pains en plus que de ne pas le faire. A l’heure actuelle, on profite de tout ce que l’on peut faire avec l’énergie qu’on utilise, parce qu’on n’a pas le choix, dans tous les cas, de faire chauffer les fours, donc on essaye de s’en sortir un maximum », confie Florian Noel, gérant d’entreprise fr lz boulangerie Chez Ignace et du distributeur à Athis.

Ces distributeurs consomment de l’électricité, nécessitent un investissement de départ et engendrent des frais de transport supplémentaires pour les machines qui ne sont pas situées à proximité de la boulangerie.

Lisez plus

.