Les produits alimentaires belges sont plus équilibrés qu’il y a cinq ans

En 2012, le secteur alimentaire prenait des initiatives avec le gouvernement pour, en cinq ans, renverser la tendance et faciliter un choix plus sain au consommateur. Le secteur travaille trois pistes : l’adaptation de la composition nutritionnelle, la taille des portions et le marketing et la communication envers le consommateur. Les premiers résultats sont tombés. Un élément frappant pour notre branche est la réduction globale en graisses saturées des produits de chocolat et de biscuiterie de respectivement 1,2 et 3,2%. Les céréales du petit-déjeuner contiennent en moyenne 5,8% de sucre en moins et 13% de fibres en plus qu’il y a cinq ans. Dans les produits laitiers, les sucres ajoutés ont été réduits de 3,8%.